Three world's fusion


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Petits cours gratuit de Français

Aller en bas 
AuteurMessage
Meru
|Fonda'|
Vous avez un nouveau message ♪
avatar

Féminin
Nombre de messages : 830
Emploi : Machine à écrire !
"Race" : Humain (chair à canon power)
Date d'inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Petits cours gratuit de Français   Dim 24 Jan - 23:02

Petit cours de révisions et de règles grammaticales basiques, concernant les fautes de grammaire les plus courantes.
(Topic en cours d'écriture ~)

Un bon respect de la langue, ça fait toujours plus civilisé et ça ne mange pas de pain. On est pas des professeurs prêts à vous arracher les yeux au moindre oubli de "s", mais quand on s'exprime avec un niveau de maternelle avec la flemme de donner quelque chose de lisible, ça fait quand même moins classe. Respecter le français, c'est respecter vos lecteurs ! Et sur internet, tout le monde écrit et lit !

1. -É et -ER

De loin l'erreur la plus flagrante de toutes celles que l'on peut trouver, sur le net ou ailleurs, quel que soit l'âge. Pour résumer, cette faute est due au fait de savoir quel est l'emploi du verbe : participe passé ou infinitif. A l'oral, ils se prononcent pareil, ce qui cause la confusion.
Pour savoir quelle terminaison ajouter, c'est simple. On remplace le verbe par un verbe du deuxième ou troisième groupe (= tous les verbes qui ne se terminent pas en "er")


1er exemple :
Mang? fut la souris, tel est son destin.
==> Prise fut la souris, tel est son destin. Il est clairement visible que "prendre" est accordé, donc :
Mangée fut la souris, tel est son destin.

2ème exemple :
C'est la fin des vacances, le vent d'automne s'est mis à souffl?.
==> C'est la fin des vacances, le vent d'automne s'est mis à vendre (Certes, un vent ne vend pas, mais c'est pour l'exemple). On voit que "vendre" est à l'infinitif, donc :
C'est la fin des vacances, le vent d'automne s'est mis à souffler.


2. A et À

Également assez courante, c'est pourtant quelque chose de très simple. "A" est un verbe, ou plus précisément un auxiliaire. En gros, si vous mettez "À" à la place, votre phrase n'a plus de sens puisqu'il manque le verbe.
Là aussi, la solution c'est la conjugaison. Il suffit de mettre ce "A/À" à l'imparfait (s'il y avait un participe passé, c'est du plus-que-parfait, mais ça revient au même). S'il fallait employer "À", la phrase n'aura plus aucun sens.


1er exemple :
A/À la fin, elle voyait tout en noir.
==> Avait la fin elle voyait tout en noir. C'est incompréhensible. Donc ici c'est :
À la fin, elle voyait tout en noir.

2ème exemple :
Il a/à déjà eu un chien rien que pour lui.
==> Il avait déjà eu un chien rien que pour lui. C'est possible, donc :
Il a déjà eu un chien rien que pour lui.


3. Accord du participe

On a parlé plus haut du participe passé, savoir quand on le mettait, maintenant voici comment on le met, parce que bien sûr, il s'accorde ou ne s'accorde pas.
Là, il faut réfléchir à la construction de la phrase.

  1. Tout d'abord, s'il est employé sans auxiliaire (= être ou avoir), il s'accorde toujours avec le nom qu'il décrit.
  2. S'il est employé avec l'auxiliaire être, il se décline toujours avec le sujet de ce "être"
  3. Avec l'auxiliaire avoir, ça dépends de la place du complément du nom (= se poser la question "qui/quoi" après le participe pour trouver le complément du nom. Si on ne peut répondre à cette question, alors il n'y a pas de complément du nom) : s'il est placé avant l'auxiliaire, le participe s'accorde avec le complément. S'il est placé après ou qu'il n'existe pas, le participe ne s'accorde pas.

1er exemple :
La nuit est tombé?, il est l'heure de se coucher.
==> "Tombé" est employé avec "être", donc il se conjugue avec "la nuit".
La nuit est tombée, il est l'heure de se coucher.

2ème exemple :
Ennuyé?, elle n'y tins plus et referma son livre bruyamment.
==> "Ennuyé" n'a pas d'auxiliaire, donc il se conjugue avec "elle", puisque c'est "elle" qui est ennuyée.
Ennuyée, elle n'y tins plus et referma son livre bruyamment.

3ème exemple :
Ils ont chanté?, mais ils n'étaient pas les seuls.
==> Il y a l'auxiliaire avoir. Ils ont chanté "quoi" ? On ne le sait pas. Il n'y a donc pas de complément du nom. Le participe ne s'accorde pas.
Ils ont chanté, mais ils n'étaient pas les seuls.

4ème exemple :
Il a l'air d'apprécier cette jeune fille, il l'a invité? à sortir.
==> Présence de l'auxiliaire avoir. Il a invité "qui" ? La jeune fille, remplacée par le "L" apostrophe. Donc le participe s'accorde.
Il a l'air d'apprécier cette jeune fille, il l'a invitée à sortir.


4. CE et SE

Pronom démonstratif versus pronom réfléchi. Distinguer les deux est simplissime, c'est pourquoi on peut supposer que les personnes qui se trompent encore sont vraiment des flemmards...
"CE" est suivi d'un nom ou groupe nominal. "SE" d'un verbe. C'est aussi simple que cela.


1er exemple :
Il ce/se lève de bonne heure.
==> Placé devant un verbe, en conclusion :
Il se lève de bonne heure.

2ème exemple :
Ce/se jour-là, il avait oublié ses clés.
==> Placé devant un groupe nominal, donc :
Ce jour-là, il avait oublié ses clés.

_________________
Pour Lilami [x]
Pour Roccu [x]
Geeks en force !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://netsuna-sera-sauvee.dynamicforum.net
 
Petits cours gratuit de Français
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 10 petits cours pour l'entretien des orchidées
» Formation bibliothécaire
» Photos - Mini Swap Trousse de Secours
» NATURE - La loutre d'Europe réintègre progressivement les berges des cours d'eau français
» Mac:cours de maquillage collectif GRATUIT de 2h assuré par une mua

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Three world's fusion :: Inscriptions, règles :: Règlement-
Sauter vers: