Three world's fusion


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 'cause I'm writting everywhere !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Mewt
« WHERE IS MY MIND ? »

avatar

Nombre de messages : 104
Date d'inscription : 20/12/2009

MessageSujet: Re: 'cause I'm writting everywhere !   Ven 7 Mai - 20:27

[ HJ : La première partie n'étant qu'une sorte de prélude tentant d'expliquer la sortie du néant avec un brin de cohérence, vous n'êtes pas obligés de la lire. En gros elle sert à rien. xD Si toute fois vous vous sentez courageux, voilà un lien vers la fameuse chanson dont il est question tout du long ! Je peux comprendre que certaines personnes ne l'apprécient vraiment pas, c't'un genre, faut aimer comme on dit. Perso, c'est surtout parce que j'adore le jeu. :'D XD]

    An Aggressive Land
      - Leave Only Footsteps ! -


    « The island bathes in the sun's bright rays, distant hills wear a shroud of grey. A lonely breeze whispers in the trees, sole witness to history. »

    Gabranth avait beau l'ignorer - faute de posséder un quelconque repère temporel - mais cela faisait un peu plus d'une heure maintenant qu'elle entonnait cet air à travers la brume noirâtre. Il ne fallut que quelques pas à la jeune fille pour s'éloigner considérablement du cimetière de métaux, lieu de son étrange éveil. Seulement, perdre ce site macabre du vu si rapidement ne lui avait en aucun cas assuré d'en retrouver un autre, plus joyeux. Voir un d'en retrouver autre, tout court. Après s'être retournée et avoir constaté la disparition totale des silhouettes robotisées étalées dans la boue, Gabranth s'était sentie de plus en plus vide, de plus en plus perdue, mais étonnement, de moins en moins angoissée. Certes, elle tremblotait, mais de froid et pas de peur : ses pieds nus traînaient sur cette terre glacée depuis bien trop longtemps, elle le savait, car elle ne sentait plus ses orteils. Cela dit, la température ambiante - bien trop basse pour espérer survivre en portant des vêtements comme les siens - n'était pas son principal souci. Malheureusement pour elle, la jeune amnésique ne pouvait s'empêcher de se triturer les méninges : ces ténèbres vides et sans fin ne pouvaient que l'y obliger. Ces dernières lui rappelaient un peu trop amèrement que, justement, elle ne se rappelait de rien, et que son crâne était aussi vide qu'elles !

    « You were there, countless visions they haunt me in my sleep. You were there, though forgotten all promises we keep. »

    Depuis le temps qu'elle chantonnait cette mélodie aux airs de cantique, elle s'en voulait de ne pas savoir où et comment elle avait bien pu l'apprendre. Chaque parole était aussi bien encrée dans sa mémoire que la mélodie, et le tout coulaient de ses lèvres comme une rivière suivant son court : le plus naturellement du monde. Et pourtant, impossible de se souvenir du où, du quoi, du quand ou du comment. Sans pour autant s'arrêter de fredonner la dite chanson, elle avait continué à se retourner la cervelle tout en marchant, ne laissant derrière elle que de petites empreintes de pas. Et tout cela durait depuis une heure toute entière, oui, quand soudain ... Sa marche se mit à ralentir, encore et encore, jusqu'à se stopper complètement. Ses yeux s'ouvrirent aussi grands qu'ils le purent et son cœur fit un bon ! Pas de doute possible, là-bas, devant, un peu à droite, c'était bel et bien ... une route ! Une vieille route mal entretenue au goudron dévoré par l'usure. Enfin un chemin à suivre, elle n'était plus aussi seule, elle n'était plus aussi perdue : elle pouvait dès à présent se contenter de suivre cette route, chemin déjà tracé par quelqu'un d'autre.

    « The island bathes in the sun's bright rays, distant hills wear a shroud of grey. A lonely breeze whispers in the trees, sole key to this mystery. »


    Land of Disappointment
      - Hope Against Hope -


    La petite route usée qu'elle avait trouvé un peu plus tôt des les ténèbres ne l'avait pas déçu. Cette dernière l'avait fièrement mené à une ville ! Une véritable ville, où les gens marchaient, respiraient et surtout parlaient. Aussi surprenant que cela puisse paraitre Gabranth ne s'était pas jetée sur le premier venu pour vomir des mots en pagaille. Se contentant de regarder les bâtisses, d'observer les diverses personnes défilant sous ses yeux, elle avait finalement réalisé que, même dans une ville gorgée de monde, elle était tout aussi vide que seule dans la brume. À quoi bon leur parler, si elle n'avait rien à dire ?

    « Humf... »

    L'air des plus démunie, épaules affaissées et bouche légèrement tordue, la petite boîte vide se releva. Car oui, il serait bon de préciser que, dès son arrivée en ville, elle s'était assise sur un trottoir, reprenant son souffle tout en laissant glisser ses mirettes sur tout ce qui bougeait ... ou ne bougeait pas. Sa fatigue était telle, qu'elle n'eut ni la force, ni la foi de se relever et de rendre sa pièce à cette bonne femme qui l'avait prise pour une mendiante. Agrippant le sou avec son pouce et son indexe, le fixant d'un regard désolé, elle soupira : c'était déjà ça de - piteusement - gagner. Rangeant cette monnaie dans une des poches de sa robes, elle ne regardait plus devant elle à ce moment-ci et c'est là que le drame arriva. Drame comique, me direz-vous : à force de se déplacer dans les rues de cette cité grisâtre, de monter et de descendre, de descendre et de monter, elle avait fini par s'y perdre. Voilà comment elle se retrouvait là, allongée au cœur du terrain d'entraînement d'un cyborg des plus acrobatiques, après avoir malencontreusement - et très bêtement - glissée sur un parpaing.

    * Ouch ... ! *

    « Qu'est-ce que ... ? »

    Relevant la face, son nez était rouge et un tantinet douloureux. Mais à quelques mètres d'elle, un enfant pleurait sans cris, sous le regard d'un jeune homme qui ne semblait peut-être pas vraiment savoir quoi faire, là, maintenant.

    « Est-ce que ça va ? »

    Sa véritable question était plutôt "est-ce qu'il va bien ?", en parlant de Meru, cela va de soit. S'appuyant sur ses bras, elle redressa son buste et resta genoux au sol. Une main sur son nez, le regard posé sur ces deux étranges - parle pour toi ! - jeunes gens, attendant une quelconque réponse de la part de Mercury, ou accessoirement, le l'enfant lui-même s'il se sentait en état de répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mercury

avatar

Masculin
Nombre de messages : 72
Age : 21
Emploi : Bourrin en série!
"Race" : Cyborg Yamakasi!!
Date d'inscription : 26/03/2010

MessageSujet: Re: 'cause I'm writting everywhere !   Mer 12 Mai - 18:16

En voyant Meru pleurer, Mercury devina que c'était plus grave que ce qu'il pensait. Hélas, étant un cyborg un peu inculte, il ne savait pas ou les humains étaient guéris. Heureusement, arriva une fille qui posa une simple question:
-Est-ce que ça va ?
Elle s'adressait bien évidemment à Meru, Mercury répondit:
-Je me posais justement la question. Je viens à peine de remarquer que ses hématomes sont plus graves que ce que je pensais. Savez-vous ou les humains sont rétablis? Si je vous pose cette question, c'est parce que je suis un cyborg, et pas un humain, même si j'en ai l'air.
Il attendit la réponse de la fille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mewt
« WHERE IS MY MIND ? »

avatar

Nombre de messages : 104
Date d'inscription : 20/12/2009

MessageSujet: Re: 'cause I'm writting everywhere !   Dim 16 Mai - 21:32

    « ... où les humains ... sont rétablis ? »


    Ça y est, Gabranth planait. Non pas qu'elle se soit envolée tout d'un coup, ça non. Elle était toujours là, agenouillée sur l'asphalte, la main sur le nez. Le regard plongé dans celui de Mercury, elle semblait perplexe. Un cyborg ? Un être de chaires et de métaux ? Comme ceux qu'elle avait "côtoyé" au cimetière ? Mais celui-là était vivant, il parlait, marchait respirait comme un être humain tout à fait ordinaire. Pourtant, il ignorait où les humains étaient "rétablis" ... et il n'avait pas non-plus remarqué le sérieux des blessures du bonhomme.

    « À l'hôpital, aux urgences ... généralement. »


    Sa patte ne cachait plus son museau ; elle l'avait laissé retomber, mollement. Ses yeux ne se focalisaient déjà plus sur l'acrobate urbain, rivés sur ce pauvre Meru et ses larmes, elle recherchait la provenance de sa douleur. Avait-elle remarqué que, sans y réfléchir plus que ça, elle avait été capable de répondre au cyborg ? Non. Comme tout à l'heure dans la brume, elle savait qu'elle savait, mais elle ne savait pas comment ... ni pourquoi. Et puis zut à la fin, marre de se triturer la mémoire, ras le bol de remuer du vide ! Il y avait plus important que son amnésie, qui plus est ! Juste là, un enfant pleurait de douleur, il était plus que temps d'arrêter de penser à son crane plein de vent.

    « Est-ce que ... je peux voir ? »


    Poussant sur ses genoux et ses bras, époussetant quelque peu sa robe, elle hésita à s'approcher des deux garçons. Ses pupilles oscillèrent entre Mercury et Meru. Une fois de plus, c'est sur l'enfant que ses yeux se stoppèrent.

    « Tu veux bien me montrer où tu as mal ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meru
|Fonda'|
Vous avez un nouveau message ♪
avatar

Féminin
Nombre de messages : 830
Emploi : Machine à écrire !
"Race" : Humain (chair à canon power)
Date d'inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Re: 'cause I'm writting everywhere !   Dim 16 Mai - 22:36

[ HJ : "crâne plein de vent" -> j'adore cette "comparaison" x) ]

« Est-ce que ça va ? »
Une voix inconnue se fit entendre à cet instant. Une voix vraisemblablement de demoiselle jeune, mais pas enfantine, qui devait sans doute s'adresser à lui. Il ne manquait plus que ça ! Voilà que, comme si ça ne suffisait pas de craquer devant son professeur, une jeune fille devenait le témoin de sa faiblesse mentale. Point positif ? Cela lui donna encore moins envie de pleurer et il parvint au moins à calmer ses tressautements, c'est à dire, pour les personnes bien portantes et surtout les enfants, la phase où généralement on pleure à voix haute et où les larmes continuent de couler sans s'arrêter. Il en était donc au stade du tressautement au niveau de tremblement, et les larmes se faisaient plus rare.

De ce qu'il avait pu suivre de la conversation -étant donné qu'elle le concerne un minimum, faut bien y prêter attention- la jeune inconnue avait obtenu ses réponses du cyborg, lequel avait appris quelque chose sur les humains. Maintenant, elle le regardait et s'adressait plus ou moins à lui.
« Est-ce que ... je peux voir ? »
Il lui rendit son regard, dans les tons "surpris" et "ne sait pas trop quoi faire". Pas qu'il ne voulait pas lui montrer, mais il ne voulait toujours pas céder à sa tentative de dissimulation de ses blessures, toujours considérées "pas trop graves" selon lui. La demoiselle reprit alors, ne recevant pas de réponse.
« Tu veux bien me montrer où tu as mal ? »
Indiquant un "non" potentiel, à cette réplique il planqua instinctivement son poignet dans son dos grâce à celui encore intact qui le maintenait comme un plâtre en le tenant bien fermement. Précaution inutile, car dans la précipitation, le membre s'était légèrement plié, occasionnant une nouvelle mimique de douleur.

_________________
Pour Lilami [x]
Pour Roccu [x]
Geeks en force !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://netsuna-sera-sauvee.dynamicforum.net
Mewt
« WHERE IS MY MIND ? »

avatar

Nombre de messages : 104
Date d'inscription : 20/12/2009

MessageSujet: Re: 'cause I'm writting everywhere !   Lun 17 Mai - 0:59

[HJ : Je sais plus qui mais quelqu'un me disait souvent ça quand j'étais môme. Un vieux sûrement. xD]

    Non. La gestuelle de Meru avait été tout à fait claire quant aux intentions de Gabranth. Le petit gars ne souhaitait définitivement pas que cette inconnue sortie de nulle part tripote ses injures. Sûrement avait-il peur d'elle, ou de ses arrières-pensées potentielles, pensa l'amnésique. Alors d'un air résigné elle recula d'un pas, expirant tristement. La vision de ce bonhomme, le visage froissé par la douleur ... Même si ça n'avait duré que quelque secondes, cette image était gravée à l'intérieur de ses paupières.

    « Tu es sûr ... ? »


    ... Qu'est-ce que c'était que ça ?! Moue, incertain, ce caractère flasque répugnait la jeune fille. C'était pourtant le sien, du moins, celui qu'elle adoptait actuellement. De quoi avait-elle peur nom d'un chien ?! Pourquoi hésitait-elle de la sorte !? Si ce gosse avait mal, et même dans l'hypothèse où cette blessure n'aurait été qu'un bobo des plus minimes ... il était hors de question de le laisser comme ça. Fronçant légèrement les sourcils, le regard un chouïa durci ... mais vraiment un chouïa hein ... elle avança de trois pas, ni plus ni moins, en direction des deux bruns.

    « Laisses moi voir, s'il te plait ... ! »


    Relevant vivement la face vers le cyborg, son regard se fit plus insistant encore. Ce qu'elle attendait de lui ? Qu'il demande à Meru de se laisser faire, pour son bien. Elle continua pourtant de s'adresser au blessé.

    « Si ça te fait mal, tu peux pas rester comme ça. Ça va peut-être s'aggraver si on fait rien ... »

    * Arf ! À parler comme ça, je vais lui faire peur, mince ! *


    Sa bouche se tordit à cette pensée. Loin d'elle l'idée d'effrayer notre petit muet ... mais il fallait se rendre à l'évidence. Gabranth n'était pas le genre de personne à jouer avec les mots. Sans rien contrôler, elle se contentait de dire ce qu'elle pensait, comme ça lui venait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mercury

avatar

Masculin
Nombre de messages : 72
Age : 21
Emploi : Bourrin en série!
"Race" : Cyborg Yamakasi!!
Date d'inscription : 26/03/2010

MessageSujet: Re: 'cause I'm writting everywhere !   Sam 22 Mai - 11:12

Mercury entendit la réponse de Gabranth et poursuivit:
-A l'hôpital? Compris, je vais me charger de....
Il n'eut pas terminer sa phrase que Gabranth voulut examiner le jeune muet. Hélas, ce dernier refusait de montrer ou il avait mal. L'humaine lui lança alors un regard que Mercury comprit immédiatement. Il regarda Meru et lui dit:
-Je ne pense pas que ça soit agréable pour toi d'avoir un bras en moins. Si tu veux être débarrassé de tes blessures, je te conseillerai de lui montrer ton bras.
Espérons que le muet arrête cette mascarade. Si ce n'est pas le cas, ça va être rock' n' roll'!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meru
|Fonda'|
Vous avez un nouveau message ♪
avatar

Féminin
Nombre de messages : 830
Emploi : Machine à écrire !
"Race" : Humain (chair à canon power)
Date d'inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Re: 'cause I'm writting everywhere !   Sam 22 Mai - 13:22

« Je ne pense pas que ça soit agréable pour toi d'avoir un bras en moins. »
Cette réplique fut accueillie par un joli regard noir. "Je l'ai même pas en moins, j'ai juste un peu mal comme quand on se le tord, d'abord !" ... C'est ce que Meru aurait répondu, s'il aurait pu ouvrir la bouche. Sauf qu'il se rendait compte que comme un con, il avait balancé un de ses rares outils de communication à plusieurs mètres, et qu'en plus l'utiliser aurait été le parfait moyen de leur montrer son état. Donc il était coincé, là. Il n'allait pas non plus se barrer en courant, et "redire" non, n'aurait rien changé. Il réfléchit en silence, fixant le sol, boudeur, avant de remarquer une branche un peu à côté, et que le sol était recouvert de terre et d'une petite couche de sable... comme dans les endroits de la ville où y'a des constructions, quoi. Bon, apprendre si vite à la jeune fille sa particularité, ça l'enchantait moyen, mais bon, tant pis, actuellement le sol et le bâton firent donc office de carnet et de stylo.
『Je me le suis juste tordu, c'est pas la peine d'aller à l'hôpital pour ça. Et puis, ça me concerne, si je trouve que ça fait pas si mal que ça, ça sert à rien de me forcer.』
(à part à te prouver que t'es qu'un inconscient). Non mais c'est vrai, ça ne les regarde pas si il est blessé. C'est pas non plus comme s'il allait les accuser de ne pas l'avoir aidé. Surtout qu'en plus, s'il tombait sur l'avis des médecins qui diraient sans doute qu'il s'est juste tordu le poignet, à coup sûr il passerait pour un gamin qui pleure dès qu'il a un bobo. Et surtout, admettre qu'il a tort et se plier à leur raison... jamais. Trop gros égo pour ça.

HJ : A la base, je comptais faire qu'il accepte. Mais quand j'ai lu le message de Mercury... J'veux que ce soit rock n' roll ! xD

_________________
Pour Lilami [x]
Pour Roccu [x]
Geeks en force !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://netsuna-sera-sauvee.dynamicforum.net
Mewt
« WHERE IS MY MIND ? »

avatar

Nombre de messages : 104
Date d'inscription : 20/12/2009

MessageSujet: Re: 'cause I'm writting everywhere !   Dim 30 Mai - 17:34

    * Il ... ne parle pas. *

    L'œil amorphe de Gabranth avait suivi les mouvement du bonhomme chapeauté. Chaque lettre qu'il avait dessiné sur le petit espace terreux lui semblait insondable. Elle avait beau se concentrer, les examiner de haut en bas, de bas en haut, de gauche à droite et de droite à gauche ... même de biais, rien à faire, elles étaient incompréhensibles. Pas moyen de les déchiffrer. Il n'était pas compliqué de s'apercevoir que Meru ne parlait pas : un peu plus tôt, ses pleurs avaient été muets et jusqu'à présent, il ne s'était exprimé qu'aux travers de mouvements très explicatifs. Cette façon d'agripper le bout de bois, son regard alors qu'il griffonnait à même la terre, pas de toute il écrivait, tentait de s'exprimer ... et elle, petit regard lointain, se découvrait sourde à cette voix.

    La paupière inférieure de son œil gauche se mit à trembler, alors que sa bouche se tordait lentement. Était-ce de la honte ? Ou peut-être de la gêne ? Non, rien de tout cela. Elle était embêtée, tout simplement embêtée ... et finalement, tout au fond, désespérée par sa propre personne.

    « ... Je crois ... que je n'sais pas lire. »

    Quelques secondes passes. Pas beaucoup, juste assez pour qu'elle se rendre compte de l'ennuie que cela allait provoqué chez le blessé. Du moins, l'ennuie qu'elle s'imaginait provoqué.

    « Désolée ... ! »

    * Je n'comprends pas. J'ai pourtant réussi à lire l'inscription sur le bras du robot ... l'inscription ... ! *

    Elle saisi brusquement sa tête entre ses deux mains, si soudainement qu'elle-même en fut un tantinet surprise, sans parler du double claquement, un chouïa douloureux. La raison de ce mouvement brutal ? Les lettre G, A, B, R, A, N, T, et H gravées sur le bras de ce cyborg aux yeux vides étaient en fait एक, बी, आर, ए, एन, टी, एच et जी. Une autre langue, d'autres lettres, un autre alphabet. Maintenant qu'elle y repensait, c'était sans doute pour cela que parmi tous ces macchabées, un seul avait véritablement réussi à attirer son attention : le seul mot dont la graphie lui était lisible.

    Réfléchir d'avantage à cette étrange situation, pour sûr, elle aurait aimé ! Seulement voilà, Mercury et Meru, là, juste devant elle. Ses mains relâchèrent son crâne pour retomber le long de son tronc, ses épaules se soulevèrent vaguement et elle s'excusa de nouveau.

    « Pardon. Je cogitais. »


[HS : C'est la véritable traductions des lettres en ... hindi. xD]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meru
|Fonda'|
Vous avez un nouveau message ♪
avatar

Féminin
Nombre de messages : 830
Emploi : Machine à écrire !
"Race" : Humain (chair à canon power)
Date d'inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Re: 'cause I'm writting everywhere !   Lun 31 Mai - 20:10

De l'ennui ? Pas exactement. Mais de l'incrédulité, ça oui. Elle s'exprimait quand même assez bien, alors ne pas savoir lire c'était surprenant venant d'une demoiselle qui avait tout d'une "alphabète". Ce n'était pas non plus du dégoût ou je ne sais quoi, Meru reste quand même un être humain et ce n'est pas parce que c'est surprenant que c'est choquant. Par contre, en effet c'était problématique. Il avait bien d'autres moyens de communiquer, mais ceux-ci restaient tout de même bien plus vagues que l'écriture.

Il la fixa donc en silence, le bâton toujours dans sa main gauche (s'étant habitué à utiliser les deux pour ce genre de cas) les yeux grands ouverts, gêné par la gêne de la jeune fille (c'est un cercle vicieux). Ces récents évènements avaient toutefois eus leur utilité, celle de faire oublier au groupe le poignet brisé : plus besoin d'aller à l'hôpital !

Cela dit, il restait quand même quelque chose à faire. La pauvre n'avait pas l'air dans son assiette, mais actuellement il ne voyait pas vraiment comment lui poser la question, un peu abasourdi. Et de toutes façons, dans cet état, elle aurait du mal à comprendre ses messages vagues. Il restait donc une seule solution.

Mercury, le troisième membre du groupe. Il savait lire et il pouvait parler, c'était l'interprète idéal. Cela dit, pour éviter de lui donner trop l'air d'avoir ce rôle, il préféra éviter d'écrire un lourd "tu peux lui demander si", et lui lança un regard accompagné d'un signe de tête pour lui faire comprendre que c'était à lui de réagir.

HJ : Cela aurait peut-être plus simple de demander directement à Mercury en hors-rp de répondre, mais bon, c'est un rpg, so let's role play.

_________________
Pour Lilami [x]
Pour Roccu [x]
Geeks en force !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://netsuna-sera-sauvee.dynamicforum.net
Mercury

avatar

Masculin
Nombre de messages : 72
Age : 21
Emploi : Bourrin en série!
"Race" : Cyborg Yamakasi!!
Date d'inscription : 26/03/2010

MessageSujet: Re: 'cause I'm writting everywhere !   Sam 5 Juin - 20:06

Mercury devait interpréter le message que Gabranth n'arrivait pas à lire. Il y'eut un grand silence quand tout-à-coup, Meru lança un regard à Merc' lui disant "Vas-y, traduis. Mercury se lança à Gabranth:
-Il à écrit: "Je me le suis juste tordu, c'est pas la peine d'aller à l'hôpital pour ça. Et puis, ça me concerne, si je trouve que ça fait pas si mal que ça, ça sert à rien de me forcer."
Il chuchota ensuite à l'analphabète:
-Je pense qu'il vaudrait mieux l'amener quand-même, on ne sait jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meru
|Fonda'|
Vous avez un nouveau message ♪
avatar

Féminin
Nombre de messages : 830
Emploi : Machine à écrire !
"Race" : Humain (chair à canon power)
Date d'inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Re: 'cause I'm writting everywhere !   Sam 5 Juin - 20:14

Oh m*rde ! Meru eut un sursaut bien visible et sa première réaction fut de remettre son poignet bien caché dans son doc, étant donné qu'il s'était un peu relâché. S'il voulait que Mercury fasse l'interprète, c'était pour lui demander à elle si elle allait bien et la réconforter... pas pour remettre sur le tapis cette histoire d'hôpital ! Ah, franchement, c'était si dur que ça de comprendre sans le texte ou la parole !?

Légèrement rouge, il essaya de prendre un air vexé, ou tout du moins mécontent, mais le petit garçon ne réussit qu'à donner une mine "zut, ce qui se passe ne m'arrange pas du tout !", et il baissait même instinctivement les yeux pour ne pas être confronté aux deux autres.

Comme Mercury avait poursuivi en chuchotement, Meru n'avait pas entendu, et en plus il ne regardait pas non plus, donc il n'était absolument pas au courant qu'ils continuaient la discussion. Et tant pis de toutes façons ! Il avait décidé qu'il n'irait pas, donc il n'irait pas, il faudrait lui passer sur le corps ! (expression très mal employée, je sais).

HJ : Même explication que précédemment... J'ai envie de rp, donc je rp, peu importe si c'est pour ne rien dire x)

_________________
Pour Lilami [x]
Pour Roccu [x]
Geeks en force !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://netsuna-sera-sauvee.dynamicforum.net
Mewt
« WHERE IS MY MIND ? »

avatar

Nombre de messages : 104
Date d'inscription : 20/12/2009

MessageSujet: Re: 'cause I'm writting everywhere !   Mar 22 Juin - 18:56

    Le calme ayant reprit sa place sur le visage et dans l'esprit de l'amnésique, elle tenta de se concentrer sur les paroles de Mercury. Si quelques minutes plus tôt, elle recommandait vivement à Meru d'aller faire diagnostiquer sa peine dans le centre de soins le plus proche, étrangement à cet instant, sa perception de la chose avait changé. Loin d'elle l'idée de négliger la blessure du jeune muet, elle pensait simplement que forcer se dernier à se rendre à l'hôpital n'était pas la meilleure de solutions. Il est vrai que si Meru acceptait de s'y rendre, les choses auraient été plus roses, d'une certaine façon. Mais l'on ne pouvait obliger l'enfant à se soumettre et le traîner par les pieds.

    Enfin, techniquement si, on le pouvait. Car c'était pour son bien, ni plus ni moins, et il n'y avait là aucun intérêt pour Mercury et Gabranth à se rendre dans un endroit dont ils ignoraient actuellement et l'existence pour l'un, et la localisation pour l'autre. Seulement qu'importe les fondements de la maturité et du devoir, la boîte vide se demandait tout bêtement si, l'y forcer - peu importait la raison - ça n'était pas tout simplement lui manquer de respect.


« Je ne sais pas ... »
Rétorqua-t-elle à Mercury, sur un ton de voix hésitant.

    Mais bon sang Gabugabu ! C'est un gamin, un GA-MIN. Il ne sait pas encore ce qui est bon ou mauvais pour lui ! Quoi que ... Enfin bref. C'est sur ce rebondissement des plus non-soudain qu'elle se tut, restant empêtrée dans un mutisme des plus disgracieux ... et sans doute gênant pour les deux garçons, qui s'attendaient peut-être à plus de réaction de sa part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mercury

avatar

Masculin
Nombre de messages : 72
Age : 21
Emploi : Bourrin en série!
"Race" : Cyborg Yamakasi!!
Date d'inscription : 26/03/2010

MessageSujet: Re: 'cause I'm writting everywhere !   Dim 11 Juil - 17:48

[HRP: Je passe mon tour: Manque d'inspiration.^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meru
|Fonda'|
Vous avez un nouveau message ♪
avatar

Féminin
Nombre de messages : 830
Emploi : Machine à écrire !
"Race" : Humain (chair à canon power)
Date d'inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Re: 'cause I'm writting everywhere !   Mar 13 Juil - 13:52

  Bon, et bien si elle aussi hésite, on n'y va pas et puis c'est tout ! Voilà, problème réglé, on peut passer à autre chose maintenant. Oui, enfin non... Disons qu'il n'avait pas tellement envie de se faire remarquer, quand même, de peur de décider la jeune fille une fois de plus. Donc, c'était à quelqu'un d'autre de dégeler la situation. Le problème c'était qu'apparemment, chacun n'osait pas, donc si lui ne se bougeait pas, personne ne se bougerait non plus. Il jeta un regard discret à ses deux accompagnateurs. Tiens donc, même pas de sac ? Ils habitent aux alentours ? D'ailleurs, est-ce qu'un cyborg a besoin de manger ? Et l'autre, elle est quoi ? Si elle n'était pas humaine, cela pourrait expliquer pourquoi elle ne sait pas lire, mais mieux valait éviter le sujet pour ne blesser personne. Il n'empêche qu'après toutes ces réflexions inutiles, on n'était pas plus avancé. En plus, il ne pouvait plus écrire, ça la mettrait sans doute mal à l'aise. A la limite, il pouvait dessiner, mais il n'était pas très doué pour ça, et en plus il ne voyait pas comment dessiner "qu'est-ce qu'on fait". Bon, alors restons sur le sujet de l'hôpital.

  Avec son bâton, il dessina une croix suivie d'une flèche et d'un symbole d'argent. Il mit le tout entre parenthèses puis suivies d'un signe égal menant à une croix barré. En gros, le message à retenir c'était "aller à l'hôpital ça coûte de l'argent, et ça revient au même que de ne pas y aller." C'est vrai quoi, le médecin va dire quoi ? Au pire, il va mettre un plâtre. Donc si lui se contente de faire attention à ne pas bouger son poignet, ça devrait cicatriser aussi bien, même si c'est si grave que les deux autres le pensent.

[HJ : Faut se bouger, là, les gens ! xD]

_________________
Pour Lilami [x]
Pour Roccu [x]
Geeks en force !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://netsuna-sera-sauvee.dynamicforum.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 'cause I'm writting everywhere !   

Revenir en haut Aller en bas
 
'cause I'm writting everywhere !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Three world's fusion :: RPG - Meltdown :: Autre-
Sauter vers: